Bienvenue sur notre site.

Ce site est régulièrement mis à jour par la commission communication.

Il vous permettra de découvrir notre commune à travers un voyage virtuel. L'occasion de découvrir les travaux d'embellissement réalisés lors du mandat de mon prédécesseur. 

Vous y trouverez également toutes les informations nécessaires en terme de services publics, commerces, artisans...
Retrouvez nous également sur notre page Facebook Ville de Vendeuvre-sur-Barse et sur le compte Instagram

Je vous souhaite une bonne navigation.
Marielle CHEVALLIER,  Maire

 vingtponts

 

 

 

Située en région Grand Est, dans le département de l'Aube, au sud-est de Troyes, Vendeuvre sur Barse est un chef-lieu de canton d'environ 2500 habitants. Elle est située au cœur du Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient à 8 km des grands lacs, réservoirs Aube et réservoir Seine. Vendeuvre fait aussi face au croissant d'or, vignoble d'appellation "Champagne" de la côte des Bar, à égale distance de Bar-sur-Aube et de Bar-sur-Seine. Le parc d’attraction Nigloland à Dolancourt, (3ème de France pour la fréquentation) est à 10 km en direction de Bar sur Aube.

Vendeuvre est traversée par la RD619 qui la relie à Troyes (30 mn) et à Chaumont (60 mn). Un réseau secondaire étoilé y converge et relie de nombreux villages des alentours. Vendeuvre est  située à 7 km au nord de l’échangeur de l’A5 (Paris – Lyon).

 chateau

Elle est desservie par la voie ferrée Paris – Bâle avec une gare, la seule du territoire du Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient.

   

Vendeuvre-sur-Barse possède deux monuments historiques :

église 2

 

  

 

 

 Une église Saint Pierre du XVI ème siècle classée monument historique le 6 juillet 1907. 

 

  chateau

 

 

 

 

Un château érigé sur les sources de la Barse datant du XIème siècle inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques le 5 septembre 1963.  
Construite au fil de l’eau, Vendeuvre-sur-Barse est parcourue par une dizaine de rivières, rus, sources ou fontaines, dont la Barse qui prend sa source sous le château. Tous ces cours d’eau sont enjambés par une quinzaine de ponts ou passerelles, faisant de Vendeuvre la véritable Venise de l’Aube. De ce fait, il est naturel que Vendeuvre ait possédé un nombre important de lavoirs. Il n’en reste plus que deux : celui du Dailly et celui du Claquot.

 

  claquot 1 Copy

Le lavoir du Dailly se situe en bas à droite de la Grande Rue. Il était en plein air. Reste comme lavoir fermé celui du Claquot, dans les voies de Vienne (avenue de la Libération – RD1619 sur la droite vers Troyes). Il appartient à la municipalité et est entretenu par ses services. Il est alimenté par la source du Claquot dont le débit ne baisse jamais, même par manque d'eau. Cette source avait été envisagée comme captage d'eau potable ; hélas la moindre pluie la charge de boue.

 Depuis 2007,  le jury des "Villes et Villages fleuris" a attribué 3 fleurs à la commune de Vendeuvre-sur-Barse. 

20190809 130640 Copy

 

 

 

 

Tous les deux ans, ces 3 fleurs sont remises en cause par le jury des « Villes et Villages fleuris ».

Celui-ci se déplace dans la commune afin d’apprécier plusieurs critères définis par le comité national :

  • La motivation pour l'obtention du label.
  • La démarche globale de valorisation communale par le végétal et le fleurissement.
  • Les actions d'animation et de promotion de cette démarche auprès de la population, des touristes et des acteurs pouvant être concernés.
  • La présentation du patrimoine végétal et du fleurissement.
  • Les modes de gestion mis en place pour entretenir ce patrimoine en respectant les ressources naturelles et la biodiversité.
  • Les actions complémentaires mises en œuvre pour favoriser la qualité des espaces publics (mobilier, voirie, façades, enseignes, propreté...).
  • La cohérence des aménagements paysagers et de leur gestion selon les différents lieux de la commune.

 Le comité régional a décidé en 2018 de maintenir à Vendeuvre-sur-Barse le niveau de 3 fleurs et a indiqué qu’il avait tout particulièrement apprécié :

• La clôture SNCF en cours de végétalisation avec un assortiment de plantes grimpantes.
• Le chemin piéton sécurisé entre la RD619 et la résidence de la Roseraie.
• Le beau fleurissement qui soulignons-le est réalisé et entretenu essentiellement par les services techniques de la commune.

Quai

 

 

 

Pour les  prochaines années, l’objectif de la municipalité sera le même, maintenir les trois fleurs

Boutiot

 

 

 

 

 

Joseph Théophile BOUTIOT (1816 - 1875)

Né à Vendeuvre-sur-Barse le 21 novembre 1816, de parents modestes, il quitta définitivement l'école à 12 ans, pour ne plus y rentrer. En apparence rien ne prédisposait Théophile Boutiot à devenir l'un des historiens majeurs de la Ville de Troyes et du Département de l'Aube.

Pourtant, vers 1840, délaissant les charmes de l'agriculture, il est nommé commis greffier du Tribunal civil de Troyes  et s'intéresse à la géologie, l'archéologie, la géographie, l'histoire. 

Son nom est associé à une école maternelle et une rue de Vendeuvre-sur-Barse où il est né.

 

  Nicolas Bourbon

 

 

 

 

 Nicolas BOURBON (1503 - 1550)

Poète né à Vendeuvre-sur-Barse vers 1503, l'un de ses premiers poèmes "Ferraria : La forge" se rapporte à ses origines et à sa ville natale Vendeuvre, connue dès le XVème siècle pour ses forges et la fabrication de bombardes (canons primitifs). Son poème est aujourd'hui une référence incontournable pour qui veut se représenter le fonctionnement d'une forge à cette époque.

Dans ce poème "d'une belle et pure latinité", on remarque l'origine que Bourbon assigne au nom de Vendeuvre en ces vers :
"Vendeuvre, d'où le Forge a pris son origine,
Est assis sur la Barse, au pied d'une colline,
Environnée de prés, loin de cette tour
Que bâtit le Vandale, y faisant son séjour :
Les écrits des anciens, les pages de l'histoire,
De ce faits reculés ont gardé la mémoire.
A ce peuple guerrier, Vendeuvre doit son nom.
La Forge est en ce lieu, conduite par Bourbon,
Des patrons le meilleur, le plus tendred des pères.
Dieu lui fasse pour moi des jours longs et prospères !".

Son nom est associé au collège de Vendeuvre-sur-Barse.

 

Suchetet

 

 

 

 

Auguste Edmé SUCHETET (1854 - 1932)

Il est né le 12 mars 1854 à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, où son père était maçon ; Léon Moynet, propriétaire de la manufacturre d'art chrétien de la commune remarque l'habileté du jeune homme et l'engage comme apprenti. Il l'encouragea à suivre l'enseignement de l'Ecole des beaux-arts de Lyon, où il séjourna entre 1873 et 1874. Ayant obtenu une bourse du département pour poursuivre ses études, il s'inscrivit à l'Ecole des beaux-arts de Paris, où il fut, entre 1875 et 1880, l'élève de Jules Cavelier et de Paul Dubois.

Il nous laisse de nombreuses oeuvres dont "Le Rapt" (1907) situé place de la Libération à Troyes.

Suchetet Le Rapt 2016 Wikimédia commons Copy

Son nom est aussi associé à une rue de Vendeuvre-sur-Barse.