Boutiot

Joseph Théophile BOUTIOT (1816 - 1875)

Né à Vendeuvre-sur-Barse le 21 novembre 1816, de parents modestes, il quitta définitivement l'école à 12 ans, pour ne plus y rentrer. En apparence rien ne prédisposait Théophile Boutiot à devenir l'un des historiens majeurs de la Ville de Troyes et du Département de l'Aube.

Pourtant, vers 1840, délaissant les charmes de l'agriculture, il est nommé commis greffier du Tribunal civil de Troyes  et s'intéresse à la géologie, l'archéologie, la géographie, l'histoire. 

Son nom est associé à une école maternelle et une rue de Vendeuvre-sur-Barse où il est né.

 

 

Nicolas Bourbon

Nicolas BOURBON (1503 - 1550)

Poète né à Vendeuvre-sur-Barse vers 1503, l'un de ses premiers poèmes "Ferraria : La forge" se rapporte à ses origines et à sa ville natale Vendeuvre, connue dès le XVème siècle pour ses forges et la fabrication de bombardes (canons primitifs). Son poème est aujourd'hui une référence incontournable pour qui veut se représenter le fonctionnement d'une forge à cette époque.

Son nom est associé au collège de Vendeuvre-sur-Barse.

 

 

Suchetet

Auguste Edmé SUCHETET (1854 - 1932)

Il est né le 12 mars 1854 à Vendeuvre-sur-Barse dans l'Aube, où son père était maçon ; Léon Moynet, propriétaire de la manufacturre d'art chrétien de la commune remarque l'habilité du jeune homme et l'engage comme apprenti. Il l'encouragea à suivre l'enseignement de l'Ecole des beaux-arts de Lyon, où il séjourna entre 1873 et 1874. Ayant obtenu une bourse du département pour poursuivre ses études, il s'inscrivit à l'Ecole des beaux-arts de Paris, où il fut, entre 1875 et 1880, l'élève de Jules Cavelier et de Paul Dubois.

Il nous laisse de nombreuses oeuvres dont "Le Rapt" (1907) situé place de la Libération à Troyes. Son nom est aussi associé à une rue de Vendeuvre-sur-Barse.